« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Regard porté vers le ciel ▲ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 44
Date de naissance : 13/09/1996
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 21
Bonjour, je m'appelle Nathan A. Malster et il se trouve que je suis chef des surveillants à l'académie.

MessageSujet: Regard porté vers le ciel ▲ Libre   Jeu 1 Aoû - 6:09

Regard porté vers le ciel ▲ Libre

Sa journée aurait pu être bien plus calme. Habitué à ses rondes habituelles et quotidiennes, Nathan ne comptait plus ses heures, à se promener dans l'Académie et s'assurer que tout allait bien. Mais aujourd'hui était un jour spécial. La rentrée des classes. Les étudiants revenant de vacances se bousculaient, se retrouvaient, se chamaillaient amicalement. Et toute cette agitation rongeait les nerfs du surveillant et son agacement était très visible - si ce n'était outre ses oreilles tournées vers l'arrière et sa queue féline se balançant de gauche à droite en fouettant l'air. Ses poils s'étaient instinctivement hérissés face à cette foule d'étudiants parlant trop forts, marchant trop lentement. Ils risquaient d'être en retard et Nathan savait mieux que quiconque que le retard était prohibé à Broken Academia.

Et pourtant.
Et pourtant, c'était bel et bien lui, adossé contre le portail, observant les élèves faire leur entrée. Il ne pouvait en faire autrement; c'était son travail après-tout. On lui jetait quelques malheureux regards, par curiosité ou par dégoût de son espèce. Ou simplement parce qu'il était redouté des élèves, par ses méthodes peu orthodoxes de remettre l'ordre. Nathan n'était pas votre ami; il était chargé d'assurer le calme et la discipline dans l'école, de veiller à la sécurité de chacun. Mais cela ne faisait pas de vous son ami. Avec son oeil transperçant, d'un bleu un peu trop bleu, sa carrure et sa grandeur digne d'un lion. Mais c'était surtout son cache-oeil pirate qui terminait le tableau des horreurs. Plusieurs rumeurs portaient à son sujet et on créait les plus effrayantes histoires.

Il avait les bras croisés et observait attentivement les élèves, les suivant du regard. Lorsque la première cloche sonna, il s'éloigna non loin du portail pour accueillir un quelconque retardataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013
Bonjour, je m'appelle Ethan R. Sterling et il se trouve que je suis étudiant à l'académie.

MessageSujet: Re: Regard porté vers le ciel ▲ Libre   Lun 5 Aoû - 13:45


« Ne pleurez pas d'avoir perdu le soleil, les larmes vous empêcheront de voir les étoiles. »

Dans un silence de plomb, un silence lourd et pesant, une créature se meut. L'ombre opaque la cache, ombre qui bouge dans l'ombre la chose avance, semble hésiter et reprend sa marche. On ne distingue pas grand chose, juste cette ombre plus noire que le noir qui remue là, non loin des grandes avenues peuplées, dans une ruelle aussi sale qu'abandonnée. Les rayons du soleil ne semblent pas vouloir percer pour éclairer cet endroit, comme pour cacher quelque chose de bien plus terrifiant que le noir lui-même. Mais l'ombre continue d'avancer, vers la lumière vive qui vient de l'avenue perpendiculaire. Comme attiré par la vivacité des rayons solaires, la silhouette s'approche, ondule comme un serpent pour éviter d'être vue. Et là, la clarté l'éclaire enfin et la lueur dessine les contours d'un félin au pelage blanc de neige tâché de noir, tantôt cercles, tantôt ellipses. Le léopard des neiges reste un instant au soleil, comme pour réchauffer son poil et ses muscles transits par une attente qui semblait longue.

Après quelques minutes à se réchauffer, l'animal avance de nouveau. Les muscles roulent, entraînant le pelage soyeux avec eux. Il débouche dans la rue et les regards se posent sur lui, haineux, emplis de dégoût face à cet animal qui n'est pas de leur race. Les humains sont tous les mêmes. La différence les terrorise mais l'avancée scientifique les hante. Transformer les leur en monstre pour mieux les rejeter. Comme s'il avait eut besoin de ce coup, comme si on venait de remuer le couteau dans la plaie, l'animal s'enfuit à grandes enjambées, bondissant gracieusement. Une fois dans une zone reculée de la ville, enfin il voit son objectif. La Broken Academia se dresse là, devant lui au bout du chemin. La quête de toute une vie, la recherche d'un paradis, d'une oasis de paix dans un monde brutal qui cherche seulement à l'engloutir un peu plus dans ses abysses.

Alors le corps de félin change, les poils disparaissent alors que les os se transforment, le blanc devient rose pâle, si pâle qu'on aurait pu croire à un cadavre. La silhouette change et d'animale, prend forme humaine. Les pattes s'allongent, deviennent des bras, des jambes. La tête s’aplatit, s'allonge et prend une forme ovale. Les traits se dessinent doucement, les yeux bleu glace prennent une teinte turquoise tirant sur le vert. Les oreilles prennent forme humaine et sont bientôt cachées dans une chevelure du même bleu-vert que les yeux. Le jeune homme est vêtu, comme si la magie de sa race poussait jusque là l'intelligence.. ou la monstruosité. L'humanoïde lève les bras, étire ses muscles et craque son dos pour ôter une douleur factice due à sa mutation. Il s'attache les cheveux en chignon, laissant une mèche sur son front, qui cache légèrement ses yeux. Ce jeune homme atypique, c'est Ethan. Il se lance alors sur le chemin, retrouvant non loin le sac à dos qu'il avait laissé dans un coin lors de son repérage. Dedans, rien d'autre que quelques affaires de rechange, un cahier et quelques stylos. Pas d'argent, rien de plus.

Après quelques minutes de marche le jeune homme arriva devant un portail. Quelques retardataires étaient là eux aussi, à se presser sous le regard dur d'un homme chat adulte. Ethan s'arrêta devant le neko, fasciné par cette race née elle aussi des folies de l'homme. Il ne savait pas ce que l'homme avait vécu, mais il savait qu'il avait souffert. Son regard vert d'eau se plongea dans celui du borgne, cherchant dans ce regard quelque chose que lui seul pouvait comprendre.

EthanVivez-vous les mêmes horreurs par lesquelles je suis passé ?

Question futile, comme pour se rassurer de ne pas être le seul à souffrir de sa condition, maigre espoir, tentation du savoir. Curiosité malsaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013
Bonjour, je m'appelle Ethan R. Sterling et il se trouve que je suis étudiant à l'académie.

MessageSujet: Re: Regard porté vers le ciel ▲ Libre   Jeu 15 Aoû - 15:39

( Up ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenacademia.forumactif.org
Bonjour, je m'appelle Contenu sponsorisé et il se trouve que je suis à l'académie.

MessageSujet: Re: Regard porté vers le ciel ▲ Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Regard porté vers le ciel ▲ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» eau libre
» Neuilly : Martinon vers la sortie
» vers la sobriété heureuse
» sourcils peu fournis et conseil pour agrandir le regard
» nouvelle poudre libre HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Academia :: L'académie :: Le portail d'entrée-

Les z'amis ✰
Votez ♡